Iquitos – Des nouvelles …

Enfin je reprend le temps d’écrire et de vous présenter la suite mon voyage.

Pour bien commencer la suite de mon récit je vais vous parler d’un autre lieu pour aller boire un verre avec des thèmes bien sympathiques. C’est un peu plus cher que le « Palo Alto » (cf. article précédent), mais c’est à tester au moins une fois si vous êtes dans le secteur d’Iquitos au Pérou. D’ailleurs, j’ai relevé un défi de taille, celui de boire un verre d’un alcool vraiment, mais vraiment très fort, je ne sais pas trop de quoi est composé cet alcool (je tenterais de me renseigner), mais ce qui est sûr c’est qu’il y a des piments et d’autres éléments qui rendent la substance (très) agressive. Si vous souhaitez gouter un jour, le lieu se nomme « El Musmuqui » (le nom d’un petit singe du coin) et la boisson se nomme « Aliente del Diablo », comprendre l’haleine du diable (vous comprennez mieux maintenant :)). Donc défi relevé, on m’apporte un tout petit verre, je me dis : pfff, ça va être du gâteau… Hop, cul sec. Certes c’était fort, mais c’est passé… J’était un peu déçu. Mais en fait, il s’avère que c’était juste une mise en bouche et que c’était juste cinq fois moins fort que le vrai « Aliente del Diablo »… Oups… Là, la serveuse se ramène avec un verre deux fois plus grand et avec une substance jaunâtre. Je l’ai donc bu, en deux fois, j’étais à deux doigts de rendre mon repas du soir… Pour éviter un trop longue description du ressenti du moment, si vous avez déjà vu les bronzés font du ski, il y a une scène qui représente à peu près ce que j’ai pu ressentir après avoir ingéré le verre. Mais bon, défi relevé et défi réussi :) D’ailleurs, il y a une petite vidéo… Visionnable à mon retour.

A savoir que vous pouvez retrouver ce genre de substance à Belen, un grand marché où l’on trouve de tout, j’en parlerais dans un prochain billet, il y a un passage dans ce marché qui se spécialise dans les plantes médicinales et autres composants du genre.

J’ai eu l’occasion de rencontrer les guides et les personnes avec lesquelles je vais voyager pour me rendre à la réserve Pacaya Samiria. Les dates ne sont pas encore définies, si je ne pars pas avant dimanche, mes chances de m’y rendre seront quasi nulles, étant donné qu’il me faut une journée entière pour m’y rendre et qu’il me reste trop peu de jour à faire ici, on croise les doigts. Cela n’empêchera pas ma mission ici, mais c’est une occasion unique de m’y rendre. Si j’arrive à y aller, arrivé là-bas, je devrais rencontrer les personnes que je vais former pour gérer leur site internet que je vais réaliser, mais je vais aussi là-bas pour prendre les vidéos et les photos nécessaires pour le site et la documentation qui sera liée à ce dernier. En effet, mon travail ici est essentiellement orienté vers la communication autours des projets d’écotourisme de la réserve. Il y a un potentiel énorme et les communautés sont pour l’instant assez limitées au niveau de la communication et des nouvelles technologies. Je m’investirais au maximum afin de garantir la réussite de cette mission et de ce projet soutenu par Latitud Sur. Vous serez bien entendu les premiers à voir les images et le site de présentation de la communauté de Yarina.

Article à suivre …

Quelques photos :

Stade de foot du CNI Iquitos (match terminé)

Stade de foot du CNI Iquitos (match terminé)

Vue sur le Rio Itaya

Vue sur le Rio Itaya

Real Texas Bar, un bar récent avec une déco originale et ouvert H24 en plein centre

Real Texas Bar, un bar récent avec une déco originale et ouvert H24 en plein centre


Warning: Use of undefined constant rand - assumed 'rand' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/40/d232273899/htdocs/blog_caprumbo/wp-content/themes/ribbon/single.php on line 58

Comments

  1. By Samira

  2. By Ansolo

  3. By Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*