Pérou Apres quelques jours à Iquitos

Voilà quelques jours que je ne vous ai pas écrit, ce n’est pas parce qu’il n’y a rien a dire mais plutôt parce que je n’ai pas eu le temps.
Donc voici un nouvel article avec quelques photos et quelques informations sur la vie à Iquitos. Je ferais des articles bien séparés et par catégorie prochainement.

Pour commencer, vendredi dernier c’était rendez vous dans un bar typique, mais pas n’importe quel bar, le « Palo Alto« , un lieu ou vous créez vos boissons à des prix très corrects. Ces boissons sont à base d’alcools locales, de plantes médicinales et de fruits du coin, c’est à vous de demander votre mélange… Petit conseil allez y doucement la première fois, car ça monte très vite à la tête. Pour la suite de la soirée les souvenirs sont un peu flou, mais c’était concert de chanteurs de l’Amazonie dans un immense entrepot couvert, ambiance garantie (je retrouverais le nom du lieu et du groupe).

Le lendemain, rien de tel qu’un bon foot, le sport nationnal ici, donc le meilleurs moyen de s’intégrer. Alors rendez-vous au stade à jouer en pleins soleil, avec le décalage horaire et la soirée de la veille autant dire que j’étais pas au top de ma forme. Mais j’ai passé un agréable moment et ai pu en apprendre un peu plus sur la ville et ses habitants. Comme je l’ai déjà dit, tout est bon pour gagner de l’argent à Iquitos, et les jeux tel que le football n’y échappent pas et les paris sont monnaies courantes, d’ailleurs j’ai perdu 2 soles (0,50€) ce jour là :)

On va rester dans le domaine du football, car le lendemain je suis allé voir un match de foot très important pour la ville : CNI Iquitos contre Sport Ancash. Match important parce que l’équipe d’Iquitos risquait sa place et si elle ne gagnait pas c’était la descente dans la division inférieur (une catastrophe :)). Il fallait que je vois au moins une fois l’ambiance dans un stade en Amérique Latine et pour l’occasion à Iquitos donc. Alors direction le stade, c’était remplit. Même avec une demi-heure d’avance le stade était déjà pleins. Autant dire que si vous voulez trouver des places prévoyer au minimum 1 heure d’avance. Stade pleins à craquer, chaleur étoufante, mais ambiance excellente. Match très tendu avec quelques échauffourées sur le terrain. Puis le but de la délivrance, et c’est le feu dans le stade ! Un bon moment que je conseils de faire au moins une fois, même s’il on est pas trop foot.

Question nourriture, beaucoup de spécialités. Le week end, par exemple, c’est le Ceviche, un plat à base de poisson cru épicé et parfois citronné. C’est spécial, mais j’ai beaucoup aimé. On trouve aussi les « Anticuchos » des sortes de brochettes au poulet, boeuf ou coeur, servi souvent avec la « Chaufa » du riz cuisiné. On a aussi les « Juanes » (pas le chanteur) un plat chauffé dans une feuille de palmier et qui contient du riz et du poulet. Tous est servi avec des refrescos, des boissons très sucrées avec plusieurs gouts : cebada, camu camu, etc… L’alimentation ici tourne autours du riz, des fayots, poulet, porc, bananes et épices. Mais il y a toutes sortes de légumes et fruits. Vous pouvez manger bien et pour moins de 7 soles (-2€). Le moins cher et qui reste le plus gourmand, c’est de manger au marché ou dans la rue où les familles s’improvisent restaurateurs.

Je vous joins quelques photos, mon temps de connexion est presque terminé, je vous écrit la suite bientôt…

Selva Viva

Selva Viva

Artisana local

Artisana local


Warning: Use of undefined constant rand - assumed 'rand' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/40/d232273899/htdocs/blog_caprumbo/wp-content/themes/ribbon/single.php on line 58

Comments

  1. By Ansolo

  2. By juan marcos

  3. By Franck

  4. By RomaO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*